Besoin d’aide ? Contactez nous et nous vous aiderons !

Besoin d’aide ?

Isolation mur humide : procédé et étapes 

5 minutes de lecture

Sommaire

Sommaire

Partager cet article

Isolation mur humide : procédé et étapes 

D’après une étude menée par les stations météorologiques Netatmo, entre décembre 2019 et décembre 2020, en France près d’un logement sur deux présentait des problèmes d’humidité tout au long de l’année. Pour venir à bout de ce fléau et vivre dans un logement sain, il est nécessaire de bien isoler ses murs. 

Découvrez tout sur les travaux d’isolation d’un mur humide avec IG Conseil, entreprise RGE experte en rénovation thermique de l’habitat. 

Qu’est-ce qu’un mur humide ? 


Afin de vivre dans une maison saine, le taux d’humidité idéal doit être compris entre 45 % et 65 %, voire entre 45 % et 55 % pour les personnes dites fragiles, c’est-à-dire âgées ou atteintes de pathologies respiratoires telles que l’asthme. Si votre maison dépasse les 65 % d’humidité, c’est qu’elle présente un problème et a besoin d’être traitée. 

Bon à savoir : le taux d’humidité d’un bâtiment se mesure à l’aide d’un hygromètre

Mur humide : causes


Humidité dans votre logement


Différentes causes peuvent être à l’origine d’un taux d’humidité trop élevé dans votre maison telles que : 

  • Une humidité produite par vos activités. Si l’eau utilisée pour la cuisine, vos douches ou le nettoyage de votre maison n’est pas correctement évacuée par une ventilation efficace, elle peut s’accumuler au sein de votre logement et dans vos murs ;
  • Une humidité extérieure. Si votre logement est situé dans une zone humide, ceci peut expliquer vos problèmes d’humidité  ;
  • Une mauvaise isolation. Sans barrière protectrice entre l’intérieur de votre logement et l’extérieur, votre logement sera plus sujet aux problèmes d’humidité. 


Humidité dans les murs de votre logement : les causes 


De même, différentes causes peuvent être à l’origine d’un taux important d’humidité dans vos murs comme : 

  • une infiltration d’eau, auquel cas l’eau imprègne les murs en s’infiltrant par les fissures et microfissures des murs extérieurs et peut poser des problèmes de structure  ;
  • une inondation ;
  • des remontées capillaires, auquel cas l’eau imbibe la maçonnerie de votre maison et remonte par capillarité ;
  • une fuite d’eau, parfois non constatée ;
  • le rejaillissement des eaux, c’est-à-dire le rebond de la pluie du sol vers les murs de votre logement. 

En fonction du type de mur de votre habitation, différentes causes à vos problèmes d’humidité peuvent être constatées.


Les avantages d’une bonne isolation d’un mur humide


Un logement plus sain 


Un mur trop humide peut causer de nombreux dégâts. À l’intérieur de votre maison, ils peuvent être à l’origine de problèmes de condensation. Ces derniers sont matérialisés par de petites gouttes d’eau sur vos murs, le plus souvent visibles sur les ponts thermiques de votre maison tels que les fenêtres ou les portes. Une telle situation peut engendrer bien des effets néfastes : votre peinture ou votre papier peint qui se décolle, l’apparition de mauvaises odeurs, de taches ou encore de moisissures

L’humidité et les moisissures qu’elle provoque sont très mauvaises pour votre santé et peuvent détériorer votre qualité de vie. L’humidité peut, en effet, être responsable de la prolifération d’acariens, de problèmes respiratoires tels que l’asthme ou encore de problèmes articulaires.

En isolant les murs de votre maison, vous vous assurez ainsi de la salubrité de votre logement.


Isolation thermique : les avantages 


En isolant vos murs, vous bénéficierez d’une meilleure qualité de vie grâce à tous les avantages liés à l’isolation thermique comme : 

  • un meilleur confort thermique grâce à un air ambiant plus frais en été et plus chaud en hiver ;
  • des économies substantielles sur vos factures de chauffage et d’électricité ;
  • une meilleure isolation phonique grâce au traitement acoustique des matériaux isolants ;
  • une plus-value sur votre maison grâce à un meilleur DPE (Diagnostic de Performance Énergétique).

Isoler un mur humide : quels travaux ? 


Le diagnostic préalable aux travaux d’isolation


Afin de pouvoir isoler correctement votre maison, il est nécessaire de la faire traiter et de l’assainir. En effet, l’isolation d’un mur encore humide pourrait accroître votre problème, ou a minima s’avérer inefficace. Avant toute chose, il est ainsi indispensable de faire diagnostiquer la cause des problèmes d’humidité, puis de traiter vos murs en effectuant des travaux d’étanchéité à l’eau et à l’air. Dans le cadre d’une isolation d’un mur en pierre par exemple, un mélange de chaux et de fibres de chanvre permettra de créer un régulateur hydraulique efficace. 


Les matériaux isolants 


Plusieurs matériaux sont plébiscités pour leurs hautes fonctions isolantes. Après avoir traité l’humidité de vos murs, vous pourrez choisir parmi trois typologies d’isolants. 

1 – Les matériaux isolants souples 

La laine de verre, la laine de roche, la laine de bois, la ouate de cellulose ou encore la laine de chanvre sont des matériaux isolants dits “souples”. Ces matériaux sont particulièrement plébiscités pour l’isolation d’un mur en bois. 

S’ils sont très isolants sur des murs secs, ils seront inefficaces sur des murs humides. En effet, en présence d’humidité, ils se gorgent d’eau et peuvent causer des affaissements muraux.


2 – Les matériaux isolants rigides 

On entend par “matériaux isolants rigides” des panneaux de polystyrène expansé ou extrudé. Très utilisés pour les travaux d’isolation des murs par l’extérieur, ces isolants sont prohibés tant que le problème d’humidité n’est pas traité. En effet, ces matériaux limitent l’évaporation de l’eau de vos murs et augmentent leur taux d’humidité, pouvant ainsi aggraver le problème.


3 – Les matériaux isolants minces

Les matériaux isolants minces, également appelés multicouches, sont des isolants fabriqués à l’aide de plusieurs couches de matériaux comme des feuilles d’aluminium ou de plastiques. Si ces multiples couches superposées sont très isolantes, elles peuvent aussi masquer ou aggraver le problème d’humidité s’il n’est pas traité. 

IG Conseil vous accompagne de l’identification de la source de vos problèmes d’humidité à la réalisation des travaux d’isolation des murs de votre logement. Prenez contact avec nos experts en rénovation thermique sur notre site internet. 

FAQ 


Quel isolant pour un mur humide ?

Afin d’isoler vos murs humides, il est indispensable de les traiter au préalable. Vous pourrez ensuite choisir avec des experts plusieurs méthodes comme une isolation par l’intérieur ou par l’extérieur et différents matériaux tels que de la laine de verre, des matériaux multicouches ou de la ouate de cellulose.


Comment bloquer l’humidité sur un mur ?

Plusieurs solutions sont possibles pour bloquer l’humidité sur un mur : 

  • un traitement hydrofuge de votre façade ; 
  • l’installation d’une ventilation mécanique insufflée (VM) ; 
  • un assainissement des murs intérieurs de votre maison. 

Tout savoir sur la rénovation
de son habitat
.

Tout savoir sur la rénovation
de son habitat
.