Sommaire

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Aide pompe à chaleur air-air : des économies pour vos travaux de rénovation énergétique

Une pompe à chaleur est un moyen efficace d’améliorer votre consommation énergétique. En effet, elle consomme 1kWh d’électricité pour fonctionner et restituerait jusqu’à 4kWh de chaleur, d’après l’étude publiée par EDF en 2022.

Mais pourquoi choisir une pompe à chaleur air-air ? Votre pompe à chaleur air-air se sert de la chaleur contenue dans l’air ambiant pour fonctionner et vous ne payez que sa consommation en électricité.

Avec ce système de chauffage, vous bénéficiez ainsi d’une nette baisse de vos factures énergétiques, vous garantissant une rentabilité et un amortissement rapides, en quelques années seulement.

Son installation facile fait qu’elle s’adapte parfaitement à tous types de logements.

Découvrez les aides proposées pour financer votre pompe à chaleur air-air avec IG Conseil !

Qu’est-ce qu’une pompe à chaleur air-air ?

Une pompe à chaleur air-air, ou aérothermique, puise la chaleur dans l’air extérieur pour la transformer en une chaleur diffuse dans votre logement. Comment fonctionne une pompe à chaleur air-air ? À l’aide d’un prélèvement de l’air extérieur transmis à un fluide frigorigène présent dans les conduits de la PAC air-air, une vapeur se crée par compression puis, grâce à son action de condensation, une chaleur est dégagée puis diffusée dans votre habitation.


Le coût d’installation d’une pompe à chaleur air-air dans votre logement

La pompe à chaleur air-air est le système de chauffage le moins coûteux parmi tous les autres systèmes de pompe à chaleur. Mais quel est le prix d’une pompe à chaleur air-air ? Pour une PAC air-air de 15 kW, comptez un investissement de 7 000 à 9 000 € en moyenne, en prenant en compte une utilisation basique, sans production d’eau chaude sanitaire supplémentaire.

Les aides disponibles pour installer une pompe à chaleur air-air


La prime énergie Certificats d’Économie d’Énergie

Les dispositifs CEE (Certificats d’Économies d’Énergie) sont matérialisés par des aides versées par les fournisseurs d’énergie. En vous proposant de financer vos travaux de rénovation énergétique, les fournisseurs reçoivent des CEE pour leur engagement dans un cadre de transition énergétique. Pour y accéder, vous devez être propriétaire ou locataire d’un logement construit depuis plus de 2 ans et mandater une entreprise labellisée RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour vos travaux.

Les primes sont calculées en fonction de votre situation géographique : 

  • la zone climatique H1 : départements aux températures hivernales les plus froides, à l’est et au nord de la France ;
  • la zone climatique H2 : départements de l’ouest de la France, aux hivers tempérés ;
  • la zone climatique H3 : la côte méditerranéenne, au climat le plus chaud.

Montants des primes CEE en fonction des zones géographiques :


Zone climatique H1 428 €
Zone climatique H2 350 €
Zone climatique H3 234 €


Les aides financières de l’ANAH : dispositif MaPrimeRénov’ Sérénité

En remplacement de l’aide Habiter Mieux Sérénité, MaPrimeRénov’ Sérénité fait partie des dispositifs d’aides pour l’installation des pompes à chaleur air-air dans le cadre de travaux de rénovation énergétique. Le calcul du montant de la prime se fait en fonction des catégories de couleur MaPrimeRénov’ : 

  • la catégorie bleue : les foyers très modestes dont les revenus ne dépassent pas le SMIC, 50% du montant hors taxe des travaux est pris en charge avec un plafond maximum de 30 000 € ;
  • la catégorie jaune : les foyers modestes, 35% du montant total des travaux est pris en charge avec un plafond de 10 500 €.

Pour en bénéficier, vous devez remplir certains critères, notamment :

  • être propriétaire occupant du logement soumis aux travaux ;
  • avoir un logement construit depuis plus de 15 ans ;
  • réaliser une économie d’énergie d’au moins 35% grâce aux travaux de rénovation ;
  • effectuer les travaux avec une entreprise RGE.

Cumulable avec la PrimeRénov’ Sérénité, l’éco-PTZ (éco-Prêt à Taux Zéro) vous donne accès à un complément de financement à condition que vous effectuiez un ensemble de travaux énergétiques qui comprend l’installation de votre pompe à chaleur air-air.


L’éco Prêt à Taux Zéro

L’éco-Prêt à Taux Zéro est un plan de financement  accordé par un organisme prêteur tel que votre banque. Il s’agit d’un emprunt à taux d’intérêt nul et exempt de frais de dossier.

Mis en place par l’État, l’éco-PTZ prendra en charge l’installation de votre PAC air-air seulement si celle-ci fait partie d’un bouquet de travaux de rénovation énergétique : travaux d’isolation, de charpente ou encore remplacement de système de chauffage.

Vous ne devez pas justifier d’un revenu fiscal de référence précis lors de votre demande, mais aurez accès à ce dispositif seulement si vous êtes :

  • propriétaire occupant ou bailleur d’un logement individuel ou collectif ;
  • une société civile non soumise à l’impôt sur les bénéfices ;
  • dans un logement qui a été bâti il y a plus de 2 ans ;
  • dans un appartement ou une maison individuelle qui constitue votre résidence principale.

Les fonds touchés peuvent être au maximum de 50 000 € et vous disposez de 3 ans pour effectuer les travaux après avoir touché le montant de l’éco-PTZ.

Effectuez la simulation de votre éligibilité aux aides disponibles en ligne avec IG Conseil !

Découvrir nos articles